Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
KWZ Blog Kréol

Partageons nos cultures ...

CANNES 2014 Analyse : SCHWARZMAN / LOGNON

Par Souleymane KEITA

En réponse aux postes sur le forum FFJD ici :

Autres analyses :

Effectivement ce moment est très important pour OSCAR. Je crois que cette position, a un ou deux pions près est dans Andreiko, la monographie rédigée par Sijbrands, il y explique le rôle de 09-14 qui complète la formation 23,19,14 et plus tard le pion 12 contrôle 12-17 ou 11-17 avec prise en arrière. L’objectif étant d' abord de forcer le " Kherkhof ", de forcer les blancs à 28-22. Pour moi deux joueurs Russes excellent dans cette stratégie : Schwarzman et Valneris !!

Curieusement le 12-17 d’Oscar ressemble à un forcing...car Schwarzman n’avait plus qu’un seul coup : c’est le gambit, l’a-t-il vraiment préparé ? Etait-il contraint seulement après le coup 12-17 d’Oscar? Allez savoir.

Apres 12-17, 28-22,37-31,42-38,33-29,40-35, étaient tous interdits. Le gambit en devient force. Et il se trouve être un très bon gambit... Kingsrow évalue la position a -40, donc avantage aux blancs.

Mais après 09-14 au lieu de 12-17, Oscar se trouve avec 40 ou +40, donc net avantage, même si cela ne gagne pas ; les coups justes et forces étaient ceux-ci :

[Event ""]
[Date "2014.03.06"]
[White ""]
[Black ""]
[Result "*"]
[SetUp "1"]
[FEN "B:W26,27,28,32,33,34,37,39,40,42:B6,9,11,12,13,16,18,19,23,25"]
9-14 2. 40-35 14-20 3. 42-38 20-24 4. 28-22 12-17 5. 33-28 17-21 6. 26x17 24-30 7. 35x24 19x30 8. 28x8 30-35 9. 22x13 11x44 *

Trait aux noirs

PDN


Trait aux noirs

PDN


Je disais à un ami qu’OSCAR devait être pris à la pendule, Faustin le confirme dans son message. Sinon il n’aurait pas rate autant d’occasions de nulle et même de nulle avantageuse.

C’est bien donc la 4eme fois en un an à peu près que Schwarzman concède l’avantage dans le genre classique : deux fois lors de son match mondial avec Georgiev, juste avant Ufa 2013, et une fois avec Jean Marc Ndjofang qui gagne dans une laat klassiek spel et la avec Oscar qui l’aurait force à chercher la nulle sur 9-14.

Schwarzman s’ennuie-t-il avec la Classique ? Il doit préférer de loin ce que les Néerlandais appellent Flankspel ou Hekstelling...Pourtant en 1998 il avait battu Tsjijow dans une finale classique !? Et même deux fois!

Par ailleurs, OSCAR remet en honneur une vieille ouverture qui était à la mode les années 1990. J’ai dit que les Toppers Africains avaient trouvé cette recette contre le 1. 33-29 des Russes. En analysant cette partie d’Oscar il est possible que cela soit la réponse idoine contre 33-29, pour éviter les parties théoriques et laisser chacun construire selon son propre talent.

Or, sur ce plan précisément Oscar a prouvé que finalement malgré les trois titres de Champion du monde de Schwarzman, il n’a pas su trouver une objection significative à son développement. C’est donc dire que trop de Théorie étouffe l’imagination et peut être la créativité.


Trait aux noirs

PDN


En parlant de cette ouverture,133-29 20-24 2. 29x20 15x24 3. 32-28 17-21 ou 17-22 , j' ai profité de ce qu' on appelle ici au Québec la semaine de relâche pour revoir les parties de Sijbrands sur Youtube ...Et je me suis rendu compte que même Tsjijow, l' immense Tsjijow, a utilisé cette ouverture contre Sijbrands lors de leur match mondial en 1989-1990.

C’est donc dire. En tout cas bravo a Oscar pour cette prestation.

CANNES 2014 Analyse : SCHWARZMAN / LOGNON

Commenter cet article

Morceaux favoris