Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
KWZ Blog Kréol

Partageons nos cultures ...

En compétition, ça ne rigole pas!

En tous cas, jusqu'à la remise des trophées . Sur la photo, le podium du Chpt de France SR 2010 à Enval (63) remporté par B Matra (en noir) et votre serviteur a fait 2ème.

En tous cas, jusqu'à la remise des trophées . Sur la photo, le podium du Chpt de France SR 2010 à Enval (63) remporté par B Matra (en noir) et votre serviteur a fait 2ème.

" Partageons nos d'expériences ...

... elles ne nous appartiennent pas "

Après avoir approché l'analyse des parties en janvier ( voir liens ci-dessous), je vous livre enfin (à vous damistes réunionnais) ce mois-ci ma petite expérience (que je souhaite encore active) des tournois nationaux ou internationaux .

Je ne prétends pas faire de vous un Champion de France, mais juste vous passer des clefs pour que vous vous y sentiez à l'aise (le plus possible en tout cas) ... si un jour vous vous décidez.

Je m'appuie sur mes participations et l'accompagnement de groupes de joueurs réunionnais à ces compétitions :

Chpt de France ; 1 participation en cadence officielle + 3 participations en cadence semi-rapide.

Open inter : 2 x Avignon, Tournoi de Montréal, Tournoi au Pays Bas

J'ai "long time" hésité à mettre tous ça par écrit, car je ne m'estimais pas encore prêt et posé pour le faire. Concernant mon retour à la compétition : Je ne suis pas en retraite anticipée. J'ai encore des chats à fouetter. Mais partager tous ce qui va suivre su ce sujet avec vous, est en quelque sorte le premier pas de je ne sais trop quoi !

Avant de commencer mettons à part les plaisantins qui renferment le jeu de dames dans les activités d'occupation "pou marmay", et aussi ceux qui positionnent le jeu de dames comme une version simplifiée d'un autre jeu de réflexion.

 

 

ti Paille en queue y prend son l'envol pour d'autres horizons, mais li retrouve toujours le chemin de son trou !

ti Paille en queue y prend son l'envol pour d'autres horizons, mais li retrouve toujours le chemin de son trou !

Nous souffrons d'insularité :

"Sortir de son île pour prendre de la distance sur son jeu, sur soi ... et faire des bons en avant ... et revenir pour les partager"

 

Pour progresser au jeu de dames selon moi, il faut faire de la compétition hors de l'île. Non pas que les damistes "péï" ne sont pas compétents. Il y en a de très bons même ici, croyez moi, mais il n'y a pas suffisament de compétiteurs ... oups ... .Je viens encore de me faire plein d'amis. Je le répète. Ils n'ont pas d'expériences de gandes compétitions officielles. Quelque part, j'en suis un peu responsable de cette situation soit réccurente ... moi ancien président de la Ligue .... on peut pas tout réussir. 

  

Les compétitions de la Ligue Réunion dont j'étais un des organisateurs ne peuvent vous suffir pour vous faire une idée de ce que c'est un Championnat de France par exemple. Je vais pas tomber dans le piège de la " Gouuuyave de Franse", mais il est juste de dire que la pratique est bien plus soutenue et encadrée en Europe. Nous n'avons pas à rougir, et encore moins à nous complexer.

Le piège de la "Gouuyave de franse"

Car nous n'avons pas la même expérience. Eux aussi à leur début ils étaient comme nous. De plus nous n'avons ou nous n'avions pas le même mode de vie. Et nous ne donnons pas le même sens à la pratique du jeu de dames. C'est la réalité.

 

Une tradition de "kassage lé kui "

 

Chez nous, ce jeu est surtout apprécié pour son coté "cohésion sociale". C'est à dire, un support de relation souvent inter générationnel où les gramounes adorent "piéger les jeunes" (pfff) ...  ou plutôt  " ils s'essayent à piéger les jeunes" (lol) . C'est très convivial autour d'un damier. Même ceux qui ne jouent pas y trouvent leur compte. Beaucoup de choses se transmettent autour d'un damier. Ce jeu répond aussi à une demande de personnes qui préfèrent les jeux de solitaires aux jeux dit d'équipe (domino, bellote,...).

  

 

  

 

Au coup de "starter" de l'arbitre ( lancement du tournoi)... il n'y a plus personne qui rigole dans la salle... même pas les mouches qu'on entend voler. Salut Guillaume du Nord.

Au coup de "starter" de l'arbitre ( lancement du tournoi)... il n'y a plus personne qui rigole dans la salle... même pas les mouches qu'on entend voler. Salut Guillaume du Nord.

" La fédé y kass pas lé kui"

 

Dans le cadre de la Fédération française, ses aspects sociaux du jeu de dames sont respectés, mais ils ne constituent pas un objectif ! 

 

Donc Il faut sortir de l'île pour se familliariser au "circuit pro"... à ce que j'appel le "circuit froid".  Jouer contre des styles de jeux différents, contre des personnes différentes, qui s'adonnent à la même discipline que vous (des gens qui cherchent un emploi, des docteurs, des profs d'université, des ingénieurs, des damistes à temps plein). 

 

 

" Oui mé zordi néna Internet et androïd ... té mounoir "

 

Ne croyez pas qu'internet ou des bouquins vous épargneront cette étape. Ne croyez pas que vous allez capter l'essence des choses en restant au chaud dans votre cocoon. Ne croyez pas que des changements s'opéreront en vous sans "souffrances" !

Ces outils sont des compléments (et non la base) de vos expériences du terrain. 

 

"Baz pa dessi internet ... Té mounoir !"

Des centaines de damistes, prennent sur leur temps personnel, se tapent des centaines de kilomètres, payent de leur poche tous les frais inhérents à la compétition ... Ils ne font pas tous çà, juste pour s'amuser ! Salut David de Lyon au passage.

Des centaines de damistes, prennent sur leur temps personnel, se tapent des centaines de kilomètres, payent de leur poche tous les frais inhérents à la compétition ... Ils ne font pas tous çà, juste pour s'amuser ! Salut David de Lyon au passage.

Partir pou look bana laba... pou pize zot tic tac... pou partaz sa ek ton band dalon ici ! 

 

Voilà c'est tout pour aujourd'hui... à chaque jour sa peine !

La prochaine fois nous verrons en quoi faire une compétition du jeu de dames peut être vécue comme une activité physique et intellectuelle de " haut niveau" ... sans déconner !

 

 

 

PS :

Partir ok ...

... Mais surtout, ... Sista et fréro ...

... Partir pour mieux revenir ...

... Ne quitte pas ton péï ... 

... mêm si toute lé pa roze ici ... 

Car jamais La Réunion va avancer sinon !!!

Commenter cet article

Morceaux favoris